Les Animots-Walyse

Exposition

Le site des Animots-Walyse

Création graphique et scénographie de l’exposition Les Animots-Walyse

  • Création des documents de communication : logo, affiche, flyer, site Internet, cartes de visite, cartes postales, badges, etc.
  • Conception du scénario et travail rédactionnel pour l’histoire faisant le lien entre les sculptures de Nadia Olivier et les dessins de Daniel Hébert
  • Conception de la scénographie : création de panneaux-livres racontant l’histoire en 8 chapitre, création d’une ambiance cabinet de curiosité XIXe siècle, mise en scène d’un bureau d’un inventeur et de celui d’une exploratrice, etc.
  • Création et rédaction de livret pédagogiques pour les enseignants souhaitant préparer la visite de l’expo avec leur classe (de la maternelle au collège)

Et comme cette exposition est conçue pour être itinérante : communication et coordination pour la faire tourner en France dans différents lieux culturels.

Genèse de l’expo

Cette exposition est née des esprits créatifs du couple d’artistes composé de Nadia Olivier et Daniel Hébert, en Charente, à Mouzon. Tous les deux aiment jouer avec les mots et, séduits par l’univers de l’illustrateur Grandville autant que de celui de Lewis Caroll* avec son art des mots téléscopés, ont toujours adoré le concept du mot-valise.
Les créations de Nadia Olivier en sculpture sont, depuis de nombreuses années déjà, très inspirées de la nature et particulièrement des animaux.
C’est à partir de toutes ces inspirations qu’ils ont eu envie l’un de dessiner des animot-valises (Daniel) et l’autre de les créer de façon tangible, en volume (Nadia). Une vingtaine de créations plus tard, pris au jeu, ils envisagent d’aller plus loin en concevant une exposition pour partager leur univers avec le plus grand nombre.
Ils rencontrent alors l’équipe des Carmes qui, enthousiasmée par ce projet, leur ouvre tout grand leur espace d’exposition en les intégrant dans la programmation de la saison culturelle 2018-2019.
Ils demandent ensuite à l’atelier Philographie, avec qui ils cultivent depuis des années de beaux moments complices, de les accompagner dans leur aventure pour concevoir la scénographie de l’exposition. Quatre cerveaux se mettent alors en ébullition pour tricoter toute une histoire mettant en scène ces créatures aussi hybrides qu’insolites.
Retour auprès de l’équipe des Carmes pour échanger sur l’avancée du projet, caler les dates de l’exposition et les ateliers en direction des scolaires.
C’est parti pour l’aventure du 1er décembre 2018 au 19 janvier 2019 !

Le synopsis de l’expo

Tout commence en Angleterre dans les années 1890, quand sir Archibald Temple invente son morphoscope. Cet appareil incroyable a la capacité de photographier simultanément deux animaux afin de produire l’image d’un hybride, suivant le principe du jeu des mots-valises.
Son invention se révèle bien plus puissante qu’il ne le soupçonne ! À son insu et par un phénomène d’intrication quantique, les drôles d’animaux se matérialisent en chair, en os, en poils ou en plumes à l’antipode de Londres, dans l’île Walyse : une île flottante le long du 180e méridien.
Quelques années plus tard, la célèbre exploratrice et naturaliste Euphrasie Bougainvilliers accoste sur l’île Walyse et découvre le perroquetoiledemer, le toukangourou, le tigrenouille, l’éléphantilope… Elle consacre de nombreuses années à les étudier avec passion.
Son arrière petite-fille, artiste, ayant retrouvé une partie des archives de son aïeule leur redonne vie en sculpture, pour cette exposition. Le hasard a voulu qu’elle épouse un descendant de sir Archibald Temple qui rend hommage à son grand oncle en reproduisant, en dessins, ses clichés issus du morphoscope.

Petite définition : un mot-valise
Un mot-valise est un mot formé par la fusion d’au moins deux mots existant dans la langue de telle sorte qu’un de ces mots au moins y apparaisse tronqué, voire méconnaissable.
Le mot-valise, connu depuis le XVIe siècle, a pour but de faire un jeu de mots ou d’enrichir la langue.
Un exemple : La fusion entre un cuillère et une fourchette donner une cuichette !
D’autre sont entrés dans le langage courant : adulescent, alicament, logithèque, tapuscrit, etc.

Le parti-pris de la scénographie

La scénographie est conçue pour mettre en valeur les sculptures et les dessins et offrir une bulle de rêve, de malice, d’humour et de détente aux visiteurs dans le cadre particulièrement séduisant des Carmes.
L’histoire imaginaire racontée autour des dessins et sculptures des animots-valises de Nadia Olivier et Daniel Hébert prend tout de même ancrage dans des faits historiques avérés (contexte de l’Europe de la fin du XIXe siècle) : l’invention de la photographie, les avancées de la science (le méridien de Greenwich adopté comme standard international en 1884), l’évocation de l’histoire maritime (et plus particulièrement celle du comte Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811), navigateur et explorateur ayant mené en tant que capitaine le premier tour du monde officiel français, l’effervescence autour des sociétés savantes et du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, etc.
Tout est créé dans un esprit d’aventure facétieuse.
La présentation des œuvres de Nadia et Daniel est ponctuée de panneaux-livres racontant toute l’histoire d’Archibald Temple et d’Euphrasie Bougainvilliers, de créations graphiques illustrant les points forts de l’histoire, et surtout de mises en scène de l’espace avec divers objets glanés chez des antiquaires et brocanteurs afin de restituer une belle ambiance de la fin du XIXe siècle.

Galerie photos

Portfolio